Le CFC, dans l’ADN de l’école Schulz

Three Persons Sitting on the Stairs Talking With Each Other

L’école Schulz, présente à Genève depuis plus de 80 ans, prépare au CFC depuis un quart de siècle avec des résultats aux examens très élevés (proches de 100 %). Parmi les écoles privées mais aussi publiques du canton de Genève, c’est à l’école Schulz que l’on a le plus de chances de réussir son examen, puisque chaque année les échecs à celui-ci constituent une rareté, voire une anomalie.

L’absence de données officielles empêche d’être plus précis, malgré l’envie d’apporter à nos lecteurs une information des plus fiables.

Mais l’apport de l’école Schulz pour maximiser les perspectives de réussite ne se limite pas au champ de l’examen, champ balisé par une équipe de professeurs engagés, soutenue par une équipe de direction intransigeante sur les principes fondamentaux, tant fragilisés aujourd’hui, que sont :

  • le travail,
  • le respect,
  • la motivation,
  • l’ambition. 

Deux autres champs de compétence matérialisent l’apport de l’école Schulz dans la préparation « au nouveau CFC Employé(e) de commerce », résultat d’une réforme majeure mise en application à la rentrée 2023. 

Champ 1 : la capacité à donner toute leur ampleur aux nouvelles attentes pédagogiques issues de la réforme 2023 

Celle-ci se caractérise par l’abandon des enseignements par « matière » (français, anglais, comptabilité, etc) au profit de la maîtrise de cinq « domaines de compétences opérationnelles » (DCO). Un DCO se caractérise par l’acquisition d’un savoir-faire pratique et concret qui associe, dans le même exercice, plusieurs connaissances de base. Exemple : rédiger une réponse à un courriel de réclamation en anglais émanant d’un client mécontent. Le travail nécessite d’avoir acquis des connaissances en anglais, en traitement de texte, mais aussi en syntaxe, sans oublier l’indispensable maîtrise des codes de communication commerciale à partir d’un outil électronique.

De par sa parfaite connaissance du monde du travail et de sa longue expérience, tant en entreprise que dans le secteur éducatif, l’équipe d’animation de l’école Schulz est à même de délivrer un enseignement et une pratique pédagogique très concrets, très proches de ce qui est demandé dans le monde du travail. C’est l’objectif de la réforme mise en place par l’autorité fédérale. L’école Schulz se sent parfaitement à l’aise dans la mise en œuvre de cette réforme qui n’a déclenché aucune « crise de légitimité » chez ses enseignants. Ceux-ci ont bénéficié d’un accompagnement interne, immédiat et régulier dès le début de l’année 2023, soit neuf mois avant la rentrée 2024.

Champ 2 : la capacité à former au-delà du CFC 

Le CFC est une formation ancrée dans l’ADN de l’école Schulz. Mais, comme tout organisme vivant, soucieux de son avenir, l’école Schulz sait évoluer et tenir compte des nouvelles attentes qui se font jour dans la population étudiante, dans les familles et dans les entreprises.

Pour permettre à ses diplômés d’évoluer, l’école propose aux élèves de CFC, de manière optionnelle, le suivi d’une préparation à la maturité professionnelle Économie-Services (MP). Grâce à des cours supplémentaires de mathématiques, de français et d’histoire, l’école met sur les rails de la réussite ceux qui veulent obtenir une MP pour – la plupart du temps – intégrer la Haute École de Gestion de Genève (HEG). 

Mais la voie de la MP n’est pas/plus la seule pour envisager des études supérieures post-CFC. C’est ainsi que, depuis 2018, l’école Schulz prépare à des diplômes de niveau supérieur, reconnus comme étant d’un niveau identique à ceux délivrés par une École Supérieure (ES). Trois programmes post-CFC/Maturité, appelés « High National Diploma », sont proposés. L’enseignement dispensé est à finalité très professionnelle : il s’inscrit dans la même dynamique, la même logique professionnelle que le CFC. Mais pas seulement ! Grâce à l’acquisition de connaissances fondamentales identiques à celles acquises dans l’enseignement supérieur, quelle que soit la structure qui les dispense, le diplôme obtenu permet, à l’issue de deux années : 

  • L’entrée en troisième et dernière année de Bachelor dans une multitude d’universités en Europe et dans le monde, 
  • L’entrée en seconde année dans les départements « Informatique » et « Économie d’entreprise » de la Haute École de Gestion de Genève.

L’entrée dans les trois programmes de HND (Informatique, Business, Finance) de l’école Schulz est accessible aux étudiants obligatoirement titulaires d’un CFC, d’une maturité, d’un baccalauréat français ou international.  

Grâce à un accord de partenariat avec De Montfort University à Leicester (UK) et grâce aux possibilités de poursuite d’études locales à la HEG Genève, les diplômés de l’école Schulz peuvent – dès leur entrée en CFC – se préparer à un avenir professionnel solide et ambitieux, tout en bénéficiant du soutien et de l’accompagnement de toutes les parties prenantes de l’école. Ainsi, plus de 80 ans après sa création, l’école Schulz innove ! une innovation au service des élèves légitimement ambitieux : quoi de plus beau et de plus utile pour rester jeune éternellement ?

Voir aussi

young man, student, studying
Formations

Un cursus d’informatique international !

Vous souhaitez vous former dans le domaine de l’informatique ? L’école Schulz propose un cursus international dans ce domaine, avec reconnaissance européenne, qui aboutit à

apprentissage école Schulz
Établissement

À la recherche de l’apprentissage parfait !

La recherche d’une place en apprentissage s’apparente à une première véritable confrontation avec la vie professionnelle pour les étudiants de CFC 2e année de l’école Schulz.

man, smartphone, mobile
Formations

Étudier la Finance à l’école Schulz

« La Finance » ! Mot magique ou mot démoniaque ! Chacun en a sa vision ! Très précise pour les professionnels, elle est très floue pour ceux qui ne